J’ai de la peine pour lui

Mon grand-père me fait beaucoup de peine, quand je l’ai connu, c’était un grand gaillard, il était grand et baraqué, il me faisait presque peur mais derrière cette apparence dure et froide, il y avait un homme et surtout un papi gentil et très affectueux.

Il se bat tous les jours

Aujourd’hui, il ne s’amuse plus avec moi, d’ailleurs je n’ai plus l’âge de m’amuser comme un gosse mais il ne s’intéresse même plus à ce que je fais.

Il y a quelques temps, il a eu un problème cardiaque et il a eu beaucoup de chances de s’en sortir mais il est très diminué suite à cet accident.

Ce doit être dur de vieillir

Je pense que ce ne doit pas être facile de vieillir, de voir qu’on ne peut plus faire ce que l’on veut, qu’on est diminué et que la vie s’en va tout doucement.

Je comprends aujourd’hui que certains retraités puissent déprimer, que beaucoup soient démoralisés et qu’ils se laissent dépérir.

J'ai de la peine pour lui

Mon grand-père a une grande force de caractère, il a une volonté à toutes épreuves et aujourd’hui, si il remarche c’est grâce à ça.

Sa rééducation sera longue

Mon papi n’est plus ce qu’il était mais je l’adore toujours autant, je vais le voir deux fois par semaine au centre de rééducation, il travaille très dur et les kinés sont fiers de lui tout comme moi.

Il devrait sortir de cet institut dans quelques jours et avoir un kiné à domicile qui va l’aider à progresser au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *